Le bibeleskaas à tes souhaits

La france, son patrimoine culinaire qui rassemble pléthore d’occasions de s’en mettre plein la panse et plein les cuisses. Aujourd’hui, c’est Chulinetti qui nous invite en alsace. J’en ai l’eau à la bouche:
Il faut que je vous donne la recette du Bibeleskaas avant qu’il ne fasse trop chaud pour en manger (même si, selon moi, on peut le manger toute l’année).
C’est une recette alsacienne toute simple à base de fromage blanc, c’est pourquoi je serais très exigeante sur ce dernier. Pas le choix, il faut investir.
L’idéal, c’est d’acheter du fromage blanc fermier, bien gras et crémeux, à 40% de Mg. C’est une hérésie de préparer un Bibeleskaas avec du fromage blanc à 0%.
Si on a des copains alsaciens, ou qu’on est de passage dans la région, on peut leur demander de nous dealer du fromage blanc Alsace lait spécial bibeleskaas (il s’achète nature, aromatisé aux fines herbes, aux oignons, aux lardons, avec une fine couche de fruit rouges, de mirabelles ou de myrtilles pour le dessert. Un putain de régal en tout cas.)
Les autres ingrédients sont :
1/2 échalote par personne
1/2 oignon par personne
1 gousse d’ail par personne
De la ciboulette si c’est la saison (facultatif mais tellement meilleur)
Une botte de persil frisé.
Des lardons allumettes
Des pommes de terres, assez fermes (demander « pour les frittes » au marchand)
Après avoir fait revenir les lardons et les pommes de terres chacun leur tour, Répartir chacun des ingrédients ci dessus dans des bols, coupés finsfinsfins.
Ne surtout pas mélanger, car l’intérêt du bibeleskaas, c’est que c’est un plat à partager entre amis, et que chacun assaisonne son fromage blanc comme il le souhaite.

Fromage Blanc pour tout le monde!

En accompagnement, pour les gros mangeurs, on peut servir quelques saucisses fumées type Montbéliard  mais surtout, une énorme jatte de salade verte, ou de choucroute crue (le chou, pas le plat, on en trouve au rayon charcuterie et traiteur, du moins dans l’Est de la France où il est vendu une misère par seaux entiers, c’est une excellente salade d’hiver avec du cumin, mais j’en parlerai une autre fois) et que la bière et le vin blanc sec coulent à flot !
Le bibeleskaas, malgré son nom imprononçable, c’est du bonheur de l’assiette.
(Et si Chulinetti t’a filé les crocs, tu peux également retrouver sa recette de lasagnes de chou ici)
Publicités

2 réflexions sur “Le bibeleskaas à tes souhaits

  1. Quand nous étions enfants (juste après le Pléistocène vers 1960) il y avait encore des marchands ambulants qui criaient dans la rue « Bibelakaas und lumpe » en agitant une clochette pour annoncer leur arrivée dans le quartier
    Ils livraient le fromage blanc (non assaisonné et récupéraient vos vieux chiffons)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s