Le fabuleux soufflé au fromage de Shaya

Nous avons tous de vieux fantasmes culinaires. Ces plats dont on raffolait étant petits mais qu’on osait pas réaliser, par peur de de pas le faire aussi bien que Maman. Pour moi, ce doudou, c’est le soufflé au fromage. Et Shaya a une recette pour nous:

La fabuleuse recette du soufflé au fromage 
:
Toi toi toi, tu veux épater tes invités, briller dans les soirées, qu’on se retourne sur ton passage en murmurant respectueusement ton nom, qu’on te jette des petites culottes ou des caleçons en signe de ferveur. Toi tu as décidé de devenir le roi du soufflé.
On t’a dit que c’était réservé à l’élite, à la crème de la crème des cuisiniers.
Le soufflé c’est un peu l’Himalaya pour toi. Ok enfile tes crampons on va le grimper ton Everest.
Le soufflé c’est comme les cannelés, la pâte est plutôt simple à réaliser, tout la difficulté c’est la cuisson.
Il faut donc bien connaître son four et avant d’éblouir ses invités, s’entraîner à faire la recette deux-trois fois avant.
Pour cette recette je m’inspire de la bible culinaire de ma mère et de ma grand-mère : Recettes faciles de Francoise Bernard.
(Je m’en inspire mais je fais un peu ce que je veux quand même)
Pour deux personnes il te faut :
– de la farine (quelle quantité? Aucune idée, tu vas voir)
– du beurre (idem)
– 1/8 de litre de lait
– 2 oeufs (plutôt petits)
– 150g de fromage rapé
– sel, poivre muscade etc….
Pour commencer tu fais une béchamel épaisse (c’est important pour que le soufflé tienne). Je suis désolée mais moi je n’ai jamais mesuré la quantité de farine et de beurre que je mets quand je fais une béchamel, je rajoute de la farine jusqu’à avoir la consistance voulue.
Tu mets à refroidir dans un coin.
Tu allumes le bas du four à 180° (en chaleur tournante) et juste le bas si possible comme ça les blancs monteront tout en cuisant tranquillement.
Tu sépares les blancs des jaunes. Tu ajoutes le fromage rapé et les jaunes à la béchamel refroidie puis tu montes les blancs en neige trèèèès fermes (pour que ton soufflé tienne toujours) et tu les incorpores trèèèèès soigneusement sans les casser donc pas de fouet mais une maryse (ou quelque chose du genre) et tu fais glisser au dessus en dessous etc etc etc (oui ça prend un peu de temps).
Tu beurres ton moule (comme il faut), tu le farines même en surplus si tu veux, tu verses ta préparation (dans un moule haut) et tu enfournes pour 30 minutes.
Et tu vas allumer des cierges et faire deux trois prières.

soufflé au fromage

C’est là que les choses sérieuses commencent.
On dit toujours qu’un soufflé n’attend pas et que ce sont les invités qui attendent (et c’est vrai), j’ajouterai qu’un soufflé ça se surveille.
Il faut que le four soit assez chaud pour qu’il monte mais au bout d’un moment il risque de commencer à brûler, il faut alors le baisser autour de 160°.
Comment qu’on sait qu’on a réussi son soufflé?
Quand on le mange.
Au service il doit faire une sorte de croûte quand on le sert et l’intérieur ne doit plus être liquide.
Voilà c’est facile en fait non? Bon en fait non mais pas insurmontable.
Quelques trucs en plus : pour varier un peu les goûts je me suis amusée à changer de farine pour faire ma béchamel, avec la farine de sarrasin c’est super bon!
Pour 4 il ne faut pas doubler les proportions mais : 1/4L de lait + farine/beurre, 3 oeufs et 150g de fromage rapé toujours.
BON APPETIT
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s