Quand le chou se prend pour un japonais…

Quand on aime l’authentique et le traditionnel en cuisine, les restaurants « exotiques » (comprenez qui ne proposent pas de la cuisine française) sont souvent une sombre arnaque.

Je m’explique : le nem est à peu près aussi chinois que moi, je peux compter sur les doigts d’une main les restaurants italiens qui savent faire une vraie carbonara, et tous les restaurants arabes que je connais servent leurs tajines avec de la semoule. 

Le japon n’échappe pas à la règle. Et c’est peut-être le patrimoine culinaire le plus maltraité : il n’y a qu’à regarder la carte du Sushi Shop. Elle n’a plus grand chose de nippon. En ayatollah des fourneaux, je suis la première à monter au créneau et à hurler au scandale quand on me tend un maki au foie gras. Jusqu’à ce que je découvre que l’un de mes plats japonnais préféré… était une invention spéciale pour nos palais occidentaux.

Kon'nichiwa

Kon’nichiwa

Oui, la salade de chou que l’on sert dans de nombreux restaurants japonnais et sa sauce sucrée… sont une arnaque. Mais une délicieuse arnaque, qui mérite bien de voir sa recette publiée ici.

Pour faire une salade de chou japonaise mais en fait non pour quatre personnes, il faut :

  • Un couteau qui coupe bien
  • Un mixeur plongeant et son bol
  • Un chou blanc
  • 1 cs de wasabi
  • 1 cs de sucre
  • 1 cs de vinaigre de riz
  • 1 cs de saké
  • 1 oeuf
  • 1 cs de sauce soja
  • 1 cs d’huile neutre
  • 1 cs d’huile de sésame
  • 1 cs d’eau bouillante
  • 1 poignée de graines de sésame

Commencez par couper le chou en tranches les plus fines possibles. Plus c’est fin, meilleur c’est : c’est pour ça que j’ai parlé d’un bon couteau. Mettez le chou dans votre plus beau saladier.

Dans le bol du mixeur, mélangez tous les ingrédients, en gardant l’eau bouillante pour la fin. Les doses indiquées dans ma recette sont à titre totalement indicatif : vous pouvez rectifier en fonction de vos goûts personnels et de votre sensibilité au wasabi. Émulsionnez une bonne dizaine de secondes au mixeur, ajoutez l’eau bouillante et donnez un nouveau coup de mixeur.

Arrosez généreusement le chou de la sauce. La sauce étant relativement liquide, elle n’accroche pas forcément bien le chou. Il ne faut donc pas y aller avec le dos de la cuillère. En plus (mais ce n’est que mon avis), une bonne quantité de sauce permet au chou de mariner et de s’imprégner de la douceur de l’assaisonnement.

Saupoudrez de graines de sésame et servez avec des sushis maison, et un bol du meilleur thé du monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s